Apprendre à décrypter les étiquettes et les labels

Savoir lire les étiquettes n’est pas évident de nos jours. L’étiquette est faite pour protéger le distributeur et non pour nous informer le plus clairement possible. Pour un choix éclairé, il faut apprendre à juger le pourcentage des différents ingrédients, les dates limites, la nature et la quantité des additifs chimiques (colorants, exhausteurs de goût, conservateurs, émulsifiants, etc.)

 Sur le site de la CLCV, (association nationale de défense des consom-
mateurs,  il existe ♣ un guide ♣ pour apprendre à lire les étiquettes.

Lire la suite

Partager la nourriture produite en commun: les incroyables comestibles

Les Incroyables Comestibles se répandent à grande vitesse aux quatre coins du
monde. Ces initiatives sont symboliques : elles sont porteuses d’une grande
convivialité, participent à défendre le droit à une alimentation variée et
gratuite pour tous (donc les plus démunis) et sont très simples à réaliser : on
plante partout où c’est possible, on arrose et on partage. Des habitants
s’approprient des espaces ou installent des bacs pour produire des fruits ou
des légumes qui sont ensuite partagés gratuitement : chacun peut se servir
librement.

 Pour plus d'informations, visitez ♣ leur site ♣

Apprendre la cuisine aux jeunes générations…et aux moins jeunes

Beaucoup de jeunes sont conditionnés à manger des plats préparés, des sucres et des féculents et ne savent plus ni choisir les fruits et légumes ni cuisiner. L’éducation dès le plus jeune âge est très importante pour donner aux enfants le goût des fruits, des légumes, d’aliments variés, et orienter leurs préférences culinaires. Apprendre la cuisine est un moment privilégié à la fois émancipateur et créateur de lien, souvent intergénérationnel, entre les personnes. C’est aussi l’occasion de découvrir la culture spécifique d’un pays ou d’une région par le prisme de la gastronomie.

∴ ♣ Nos assiettes, notre avenir ♣ organise à Pontault-Combault (77) des 
ateliers de cuisine collectifs avec des produits locaux et de saison,
que chacun rapporte ensuite chez lui. Les ateliers sont ouverts à tous,
à partir de 7 ans, avec comme seul mot d'ordre « Ensemble, préservons
le goût des saisons ! », en toute simplicité et convivialité.
L’association cherche à se démultiplier.

Lire la suite

Résister aux agressions et aux incitations publicitaires

Nous sommes aujourd’hui soumis à d’innombrables incitations marketing. Alors qu’à ses débuts la publicité consistait à faire connaître la réalité d’un produit, les techniques actuelles de marketing sont principalement destinées à jouer sur notre inconscient et à façonner nos désirs. La publicité est devenue « un discours idéologique qui conduit à ne plus voir les réalités de la vie, les valeurs de la vie, les dimensions de l’être et les êtres eux-mêmes que comme des marchandises qui se produisent et se vendent » (François Brune). Comment est-il possible d’y résister ? Nous pouvons renforcer nos défenses en étant davantage conscient de leur présence (voir plus loin « s’émanciper des médias, c’est possible !). Nous pouvons aussi participer à la résistance qui s’organise.

 Participer à RAP (Résistance à l’Agression Publicitaire). L’association a
pour objet principal de lutter contre les effets négatifs des activités
publicitaires sur l’environnement et les citoyens (gâchis des ressources, 
pollution paysagère et du cadre de vie, déchets, bruit) et sur la société 
(développement de la surconsommation, inégalités, obésité, violence…).
Visitez ♣ leur site ♣ ou contactez-les 01 43 66 02 04

Acheter recyclé ou d’occasion

Avant d’acheter des produits neufs (mobilier, électroménager, équipement multimédia, vaisselle, luminaires, vélos) il est possible de trouver des équivalents en bon état recyclés ou d’occasion. De plus, ces réseaux valorisent le plus souvent des actions d’insertion sociale parmi leurs salariés ou leurs partenaires.

 Les communautés d’Emmaüs comptent une cinquantaine de lieux de collecte
et de vente d’objets en Île-de-France, dont la vente permet d’employer 
et de faire vivre des compagnons. Pour connaître la communauté la plus
proche, c'est ♣ par ici ♣
 Les ressourceries se multiplient rapidement partout en France. 
Plus d'info ♣ ici ♣ ou dans notre rubrique "Récupérer, réparer, recycler 
transformer."

Cadeaux verts et solidaires

On peut parfois faire davantage plaisir avec un objet qu’on a réalisé par soi-même qu’avec un objet acheté. La personne sera sensible au temps passé, à la créativité et aux savoirs faire mobilisés ainsi qu’au caractère personnel et unique du cadeau. Il est possible d’offrir des cadeaux « immatériels » dont l’impact environnemental est très faible, voire nul, et qui peuvent avoir une dimension écologique, culturelle et sociale, tels que graines et semences, places de théâtre, de concert, places de cinéma ou cartes d’abonnement, entrées pour des expositions, abonnement à un journal, séance de massage, sauna, etc., repas dans un restaurant bio et/ou solidaire, billets de train, nuit dans un lieu insolite (yourte, cabane, roulotte, etc.), nuit dans le réseau d’Accueil paysan ; inscription à un stage, « Bon pour » un service à rendre, une initiation à un savoir ou à un savoir-faire, etc.

 Pour des idées lisez l'article de ♣ foire savoir faire ♣.

Pour acheter des cadeaux artisanaux « solidaires » auprès d’artisans locaux ou dans des boutiques de commerce équitable.

 Consulter la liste des ♣ boutiques de commerce équitable ♣ membres de 
Minga pour l’activité « Artisanat » ou appeler au 01 48 09 92 53
Consulter la liste des boutiques ♣ artisans du monde ♣ , voire les
boutiques en ligne ♣ Amnesty international ♣ , ♣ Survival international ♣
etc.