Participer à une monnaie locale… ou la créer

Aujourd’hui, les monnaies locales complémentaires se multiplient. Il existe 26 monnaies complémentaires en France (voir la carte http://monnaie-locale-complementaire.net/france/ , dont plusieurs en Île-de-France:
 La Pêche à Montreuil peut se substituer à l’euro pour des échanges locaux. Des comptoirs d’échanges permettent de convertir les euros en pêches. Une vingtaine de lieux acceptent cette monnaie locale, qui sert également à financer les associations à travers une contribution de 3 % lors de chaque conversion. Pour en savoir plus http://peche-monnaie-locale.fr/
 Une monnaie SOL à Nanterre s’est créée pour favoriser le bénévolat et les échanges inter-associatifs. Dans le cadre d’une réflexion plus large sur la monnaie locale de type SOL, l’idée est d’appliquer aux échanges inter-associatifs et à la valorisation du bénévolat le principe des SEL. Un catalogue des offres et des demandes permet à chaque association qui le souhaite de faire connaître ses besoins en bénévoles, en logistique (utilisation de locaux par exemple) et en services et ce qu’elle peut proposer aux autres associations. Voir http://sol-nanterre.eklablog.net/
 Pour créer une monnaie locale : Voir http://populaction.com/monnaies-complementaires-leur-developpement-incroyable-en-france-et-dans-le-monde/
Les monnaies locales sont des outils de transformation sociétale qui permettent d’encourager l’économie réelle et locale, de réduire notre empreinte écologique et de combattre la spéculation et les paradis fiscaux. C’est aussi une expérience démocratique, locale et participative, où les citoyens se réapproprient l’économie pour la rendre plus humaine.