Des pratiques jardinières plus écologiques

Adopter des méthodes plus écologiques pour la culture et l’entretien de son jardin est un premier pas non négligeable. Les jardins familiaux constituent aux alentours des villes la première source de pollution par les pesticides, du fait de produits phytosanitaire concentrés et surdosés par les jardiniers amateurs. De nombreuses sources d’information sont disponibles :

 Jardiner au naturel est un site animé par la Maison de la Consommation et
de l’environnement de Rennes et les associations de consommateurs et
d'environnement dans le cadre du programme «Eau et Pesticides». Également de
nombreuses idées sur ♣ leur site ♣.

♣ La Semaine des alternatives aux pesticides ♣ est organisée par l’ACAP 
(Action citoyenne pour une alternative aux pesticides) fin mars avec des 
échanges, des ateliers pratiques et des visites.

Les trocs aux plantes, permet à toutes les personnes d’échanger leurs végétaux partout en France, au niveau d’une commune ou d’un quartier, voire même directement sur internet. Peu importent les plantes échangées, ce sont de formidables rencontres, riches de partage et d’échanges.

Consultez le ♣ calendrier des trocs aux plantes ♣ pour échanger 
gratuitement graines et plantes de votre choix