Apprendre la cuisine aux jeunes générations…et aux moins jeunes

Beaucoup de jeunes sont conditionnés à manger des plats préparés, des sucres et des féculents et ne savent plus ni choisir les fruits et légumes ni cuisiner. L’éducation dès le plus jeune âge est très importante pour donner aux enfants le goût des fruits, des légumes, d’aliments variés, et orienter leurs préférences culinaires. Apprendre la cuisine est un moment privilégié à la fois émancipateur et créateur de lien, souvent intergénérationnel, entre les personnes. C’est aussi l’occasion de découvrir la culture spécifique d’un pays ou d’une région par le prisme de la gastronomie.

∴ ♣ Nos assiettes, notre avenir ♣ organise à Pontault-Combault (77) des 
ateliers de cuisine collectifs avec des produits locaux et de saison,
que chacun rapporte ensuite chez lui. Les ateliers sont ouverts à tous,
à partir de 7 ans, avec comme seul mot d'ordre « Ensemble, préservons
le goût des saisons ! », en toute simplicité et convivialité.
L’association cherche à se démultiplier.

La « malbouffe » est aussi le lot des moins jeunes, tout autant soumis à la publicité et aux rythmes insensés imposés par la flexibilité et l’intensification du travail. Mais rien n’est perdu ! Il est possible pour des jeunes et des adultes de transformer leurs goûts en découvrant des nouvelles saveurs.

♣ Slow Food ♣ est une association qui s'oppose aux effets dégradants de 
la culture fast-food qui standardisent les goûts : elle promeut la 
consommation délibérée d'une alimentation locale, avec des programmes
d'éducation du goût pour les adultes et les enfants, et travaille pour
la sauvegarde d'une conscience publique des traditions culinaires.